Non, ils ne savaient pas !

Les auteurs de ce gag doivent aussi faire partie des « Anges de la télé-réalité » : « c’étais » pour « c’était »… Quand on se moque de l’orthographie des autres, il faut être irréprochable quant à la sienne !!!

SAVIEZVOUSQUE

close
Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire !