Edilivre est Édifiant !

Je critique Edilivre qui « publie » sans correction de l’orthographe, de la grammaire, de la conjugaison, et qui n’a même pas jeté un œil à la syntaxe : quel gâchis !!! Comment peut-on faire signer des contrats et se ficher du résultat ainsi ! Comment ne peut-on pas apporter au public un « produit » propre ? Et encore, comme je vous ai dit, je ne parle pas du fond, que de la forme !

Le pire est qu’ainsi, les lecteurs ne font plus confiance s’ils ont été trompés une fois !

Soyez convaincus que je ne moque pas de l’auteur (dont je préfère taire le nom) mais uniquement de l’éditeur qui est Edilivre. Maintenant, je ne m’empêche pas de penser que lorsqu’on veut écrire, il faut maitriser la langue française avant toute chose !

Une dizaine d’exemples et pas plus, pour respecter le code de la propriété intellectuelle dans le cadre du droit de citation : notez que je n’ai encadré que QUELQUES fautes basiques. Coilà les 10 premières pages (sur 250) :

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

Lisez aussi  : Éditions au Verso et Massacre aux éditions Au Verso

close
Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire !