Ayé !

Souvent, c’est y a-t-il que l’on voit écrit incorrectement y a-t’il.
On rappelle que doit marquer l’élision, c’est-à-dire la suppression d’une voyelle, alors que   n’est là que pour l’euphonie et ne remplace donc aucune lettre.

Ce coup-ci, c’est ça y est qui se voit orthographié sans raison valable ça y’est !

close
Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire !